Les électeurs soutiennent leur Sénat

Publié le 7 octobre 2013 à 14:22

Le 5 octobre, le gouvernement irlandais a perdu un référendum qui proposait l’abolition de Seanad Eireann, la chambre basse du pays, par 51,7% des voix contre 48,3. Cette défaite surprise entame la crédibilité du Fine Gael Labour, la coalition au pouvoir, et particulièrement celle du Premier ministre Enda Kenny, qui a défendu cette idée, soutenant que la fermeture du Sénat permettrait de faire une économie de 20 millions d’euros chaque année.
Le Irish Times revient sur les dégâts politiques que ce vote aura sur le Premier ministre, appelé en gaélique le Taoiseach, ajoutant que le référendum le laisse sur la "défensive".

L’autorité de Kenny s’estompe après cette campagne infurctueuse pour la fermeture de la chambre basse. Maintenant qu’il a échoué, il est identifié à la défaite. Comme tous les dirigeants, il aime gagner. Là, il a gravement perdu. En ces temps de difficultés économiques, ce résultat montre que la population n’est pas encline à accepter l’incitation populiste du gouvernement à renvoyer soixante hommes politiques.

Pour le défenseur de la chambre basse Michael McDowell qui s’exprime dans le Irish Independent, ce résultat marque "un tournant dans la politique irlandaise".

La large alliance entre la société civile, l’opposition et les autres - allant des historiens aux entrepreneurs en passant par les syndicats étudiants - a montré que la citoyenneté de la République ne peut pas être détournée par des mensonges et de la désinformation. Le peuple a parlé ; il veut que Seanad Eireann remplisse sa fonction qui a été prévue et promulguée par la Constitution de 1937.

Le meilleur du journalisme européen dans votre boîte mail chaque jeudi

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet