Pays-Bas-Russie

“Les militants libérés sous caution”

Publié le 21 novembre 2013 à 12:28

Cover

Le 20 novembre, le tribunal de Saint-Pétersbourg a accordé la liberté sous caution à huit activistes de Greenpeace supplémentaires, note NRC Handelsblad , dont la Néerlandaise Faiza Oulahsen et le capitaine de l’Arctic Sunrise, le navire battant pavillon néerlandais qui avait été arraisonné par la marine russe pour avoir abordé une plate-forme de forage dans l’océan arctique, le 19 septembre.
Vingt-quatre des 28 militants arrêtés à ce moment-là ont été libérés sous caution jusqu’à présent. Les deux journalistes qui les accompagnaient étaient toujours en détention préventive. NRC Handelsblad note que la caution s’élève à 2 millions roubles par personnes, (environ 45 000 euros).
Dans le journal, un responsable juridique de Greenpeace accuse par ailleurs des soi-disant “assistants sociaux” russes d’avoir cherché à soutirer des informations aux militants détenus.
NRC ajoute que le 22 novembre, le Tribunal International du Droit de la Mer, à Hambourg, donnera son verdict dans la procédure intentée par les Pays-Bas contre la Russie afin d’obtenir une libération définitive des trente membres de l’équipage.

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet