Data Jeux olympiques de Tokyo

L'Ile-de-France, Belgrade et Budapest sont en tête du classement européen des médailles des JO de Tokyo par région

Et si le tableau des médailles olympiques était basé sur le nombre de médailles remportées par les régions, et non par les pays ? Les athlètes nés en Ile-de-France, à Belgrade, à Budapest et en Guadeloupe ont été particulièrement performants aux JO de Tokyo.

Publié le 26 août 2021 à 10:54

Et si le tableau des médailles olympiques était basé sur le nombre de médailles remportées par les régions, et non par les pays ? Nous avons examiné les chiffres des Jeux olympiques de Tokyo 2020 en nous concentrant sur les régions européennes, et sur les régions NUTS2 en particulier (elles ne couvrent pas des pays comme le Kosovo ou Saint-Marin). Il s’agit des régions où sont nés les athlètes, que nous avons déduit de leur fiche Wikipédia (les informations concernant environ 5 % des médaillés des délégations européennes sont encore manquantes) ; vous trouverez ici tous les détails de la procédure que nous avons adoptée.

Au total, les personnes nées dans 227 régions NUTS2 différentes en Europe ont remporté au moins une médaille aux Jeux olympiques de Tokyo. 142 régions n'ont remporté aucune médaille – dont toutes les régions de quelques pays ainsi que les régions capitales de l'Autriche et de la Finlande. Sur la base des informations actuellement disponibles, 748 athlètes nés dans les régions NUTS2 européennes ont remporté 806 médailles à Tokyo ; ils étaient nés dans plus de 500 endroits différents en Europe.

L'Île-de-France (la région de Paris), arrive en tête du tableau des médailles, tant pour le total des médailles que pour les médailles d'or, grâce au succès de ses judokas et de ses handballeurs notamment. La victoire de ses athlètes de water-polo confère à Belgrade la deuxième place du tableau des médailles si nous classons les régions en fonction du nombre de médailles d'or des athlètes, tandis que si nous nous concentrons uniquement sur les régions de l'UE, la deuxième place revient à Anvers (Belgique).


Si l'on considère le nombre total de médailles remportées, certaines des régions les plus peuplées d'Europe – l'Île-de-France, la Catalogne et la Lombardie – figurent dans le top 5, de même que les régions de Budapest et de Belgrade. Par rapport à leur population, d'autres grandes régions comme Istanbul, l'Andalousie et Madrid ont obtenu des résultats assez médiocres.


Le nombre d'habitants des régions NUTS2 est cependant très variable. Il est donc probablement plus juste de tenir compte de la population et de considérer le nombre de médailles remportées par million d'habitants. Dans ce cas, les régions qui arrivent en tête sont Budapest, la Guadeloupe, Belgrade et le nord de la Suède. Budapest a remporté 16 médailles par million d'habitants, en grande partie grâce au water-polo et au canoë. En termes de médailles d'or par habitant, la Guadeloupe, Bruxelles et Belgrade arrivent toutefois en tête du classement.


Et si nous prenions en compte le PIB des régions ? Si l'on calcule le nombre de médailles remportées à Tokyo par rapport au PIB de chaque région NUTS2, aucune autre région d'Europe continentale n'est aussi performante que l'Europe du Sud-Est : sur les 20 premières régions, 18 sont des régions de Serbie, de Hongrie, du Monténégro, de Croatie, de Bulgarie, de Grèce ou de Roumanie.



Le meilleur du journalisme européen dans votre boîte mail, chaque jeudi


Cet article est publié en partenariat avec le European Data Journalism Network.


Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet