Cover

“C’est triste de voir qu’en Italie, des êtres humains sont moins bien traités que des animaux”, note Il Manifesto, au lendemain de la diffusion à la télévision publique d’une video montrant des immigrés nus en train d’être aspergés avec un traitement contre la gale dans le centre de rétention de Lampedusa.
L’auteur de la vidéo, un migrant syrien, affirme que des femmes et des hommes sont obligés d’attendre nus dans un couloir pour ce traitement destiné à éviter les maladies de la peau, fréquentes dans ce centre surpeuplé. La justice italienne a ouvert une enquête sur d’éventuels abus, tandis que les gérants du centre affirment que la vidéo est montrée hors de son contexte et que les droits des migrants sont respectés.
La commissaire européenne pour les Affaires intérieures, Cecilia Malmström, a déclaré qu’une enquête sera ouverte et a menacé d'annuler les financements pour aider l’Italie à faire face à l’afflux de réfugiés si des traitements inhumains devaient être confirmés.

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet