“On recommence à traiter avec l’UE”

Publié le 19 décembre 2013 à 10:15

Cover

Le Conseil fédéral (gouvernement) suisse a donné mandat à Didier Burkhalter, le 18 décembre, pour reprendre les négociations avec Bruxelles “dans le domaine de la fiscalité de l’épargne et des relations institutionnelles” à partir du 1er janvier 2014, lorsqu’il assumera la présidence tournante de la Confédération, rapporte le Corriere del Ticino.
“Une chose saute tout de suite aux yeux”, note le quotidien tessinois :

Les contours des négociations sur la révision de nos relations bilatérales avec l’UE sont définis et peuvent être jugés avec une certaine clarté. Ceux des tractations fiscales sont incertains.
En particulier, l’accès des banques suisses au marché européen est une “condition sine qua non de la révision des accords fiscaux”, tandis que “la question de l’échange automatique des renseignements demeure vague”.

Le meilleur du journalisme européen dans votre boîte mail chaque jeudi

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet