Editorial Devenir actionnaire de Voxeurop

Pourquoi Voxeurop ouvre son capital à ses lectrices et lecteurs

Le 9 mai, pour la Fête de l’Europe, nous avons ouvert le capital de notre société coopérative européenne de presse. Une démarche inédite dans le paysage des médias européens, à laquelle plus de soixante lectrices et lecteurs de dix pays ont déjà souhaité prendre part.

Publié le 27 mai 2021 à 09:41

Qui possédera les médias de demain ? Aujourd’hui, et partout en Europe, leur concentration croissante aux mains de groupes industriels et financiers pose la question de l’éthique du journalisme et des fondements de notre démocratie, dont il convient toujours de rappeler qu’il est un des piliers.

Comme l’ont récemment souligné avec brio l’économiste Julia Cagé (membre du Comité scientifique de Voxeurop) et le juriste Benoît Huet dans leur récent ouvrage, l’information est pourtant un bien public. Pour cela, nous devons la protéger, et œuvrer ensemble à garantir son accès comme un droit fondamental. 

Aux côtés des journalistes, les lectrices et lecteurs ont leur mot à dire dans la gestion de leurs médias, et un rôle majeur à jouer dans leur indépendance. 

C’est pourquoi, à l’occasion de la Fête de l’Europe, le 9 mai, nous avons lancé une initiative sans précédent pour un média européen. Nous avons appelé nos lectrices et nos lecteurs, et toutes les personnes souhaitant participer à la construction d’une sphère publique européenne plus forte, à nous rejoindre dans notre entreprise : nous leur avons proposé de devenir actionnaires de notre société coopérative européenne (SCE) de presse, à nos côtés.


Lire aussi:

👉 Voxeurop, un média qui appartient à ses équipes et à ses lecteurs
👉 Notre manifeste pour un journalisme européen

Une soixantaine d’entre eux, de plus de 10 pays (Belgique, France, Espagne, Roumanie, Allemagne, Hongrie, Italie, Suisse, Grande-Bretagne, Pologne et Pays-bas), a déjà répondu à l’appel. 

Ils n’investiront pas dans Voxeurop SCE pour toucher des dividendes (100 % de nos bénéfices sont réinvestis dans notre projet pour soutenir le journalisme indépendant), ni pour s’offrir une influence éditoriale personnelle (aucun actionnaire n’a le droit d’exiger que l’on publie, corrige ou censure des articles). Aucun d’eux ne prendra seul le contrôle de l’entreprise, puisque, selon le principe coopératif, une personne = 1 voix, quel que soit le capital détenu (1). 

En devenant actionnaires, ils seront au cœur de notre entreprise, et co-décideront de ses orientations en votant lors de nos assemblées générales. Ils participeront à une aventure européenne pionnière, en rejoignant un réseau de lecteurs et de journalistes de 19 nationalités. Surtout, ils donneront de la force au journalisme indépendant.

Si vous souhaitez rejoindre ce mouvement, si vous souhaitez investir en tant que lectrice ou lecteur (2) dans Voxeurop SCE, ou si vous avez des questions, nous vous invitons à nous écrire dès à présent sur shareholders@voxeurop.eu. Un dossier complet avec toutes les informations relatives à cette levée de fonds vous sera envoyé sur demande.  

À qui donc appartiendront les médias de demain ? 

Pour Voxeurop, la réponse est claire : à ses lectrices et lecteurs, et aux Européens qui ont à cœur une presse libre et indépendante.

Si vous êtes résident fiscal en France, votre apport en capital ouvre droit à une déduction d'impôt sur le revenu de 50 % du versement, grâce à notre statut d’Entreprise Solidaire de Presse d’information.


Notes

  1. Les actionnaires sont en revanche regroupés par collèges de vote, en fonction de leurs catégories, et aucun collège de vote n’a plus de 50 % des voix
  2. Conformément à nos statuts, cette opportunité est ouverte de manière prioritaire à nos membres-payants qui ont choisi un soutien annuel, ou sont à nos côtés depuis au moins 12 mois. Pour en savoir plus, visitez notre programme de membership

Le meilleur du journalisme européen dans votre boîte mail, chaque jeudi


Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet