"Roi Giorgio. L'età [l'âge], c'est moi"

Le 22 avril Giorgio Napolitano a prêté pour la deuxième fois serement comme président de la République. Une première en Italie.
Faute d'accord sur le nom de son successeur après trois jours de conciliabules entre les partis, les grands électeurs ont fini par le réélire, par 738 voix sur 1 007.
Napolitano, bientôt 88 ans, avait pourtant plusieurs fois affirmé ne pas vouloir affronter un autre septennat. Il n'a accepté de rempiler que en raison de la crise politique que traverse le pays, sans gouvernement depuis les élections des 24 et 25 février.

Catégories

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet