Le 29 novembre, l'agence de notation Standard & Poor's a dégradé la note des Pays-Bas de AAA à AA+.
Le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, a qualifié la décision de l'agence de “déçevante”, note Het Financieele Dagblad, tout en soulignant que le taux d'intérêt actuel sur les obligations d'Etat de dix ans - 2% - est toujours “historique et extrêmement bas”, témoin de la confiance des marchés financiers.
Aujourd'hui, les seuls pays de la zone euro qui ont encore un AAA auprès des trois agences de notation principales (S&P, Moody's et Fitch) sont la Finlande, l'Allemagne et le Luxembourg.
Dans le même temps, S&P a relevé d'un cran la note à long terme de Chypre à "B-", tandis que la perspective "négative" de la note "BBB-" de l'Espagne a été revue à la hausse pour devenir "stable".

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet