Dessin de presse Frappes en Syrie

Trois Pinocchios ?

Publié le 19 avril 2018 à 16:57

Dans la nuit du 14 avril, les forces américaines, françaises et britanniques ont bombardé plusieurs installations de production d'armes chimiques en Syrie, en représailles à l'attaque chimique supposée du 7 avril par les troupes syriennes à Douma (dans la Ghouta Orientale), proche de Damas.

Alliée de Damas, la Russie nie la responsabilité du régime Bachar al-Assad dans cette attaque. Le 17 avril, une mission des Nations Unies visant à préparer la venue d'inspecteurs de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) a été prise pour cible par des tireurs, laquelle a été repoussée sine die, faisant craindre la possible disparition de preuves dans l'intervalle.

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet