“Un président qui doit taper du poing sur la table dès le début”

Publié le 25 février 2013 à 09:14

Cover

Le conservateur Nicos Anastasiades, 66 ans, a remporté le second tour de l’élection présidentielle avec 57,5% des voix le 24 février. Il a battu le communiste Stavros Malas (42,5%).
Dès sa prise de fonction le 1er mars prochain, Anastasiades devra négocier le plan de sauvetage de l’île avec la troïka BCE-UE-FMI.
Sa victoire “a provoqué un soulagement chez la plupart des dirigeants de l’UE, y compris Angela Merkel”, note le quotidien. Ces derniers ne voyaient pas d’un bon oeil le “flirt” avec Moscou pour le sauvetage des banques chypriotes mené par le président sortant, le communiste Dimitri Christofias.

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet