Dessin de presse Boycott du pétrole russe

Le robinet

Publié le 2 juin 2022 à 08:58

Après le gaz, c’est au tour du pétrole russe de faire l’objet de mesures restrictives de la part de l’Union européenne. Le 30 mai, les Vingt-Sept ont convenu d’une réduction des importations de brut russe de 90 % d’ici à fin 2022. La décision, prise lors d’un sommet des chefs d’Etat et de gouvernements au terme d’un mois de négociations âpres et houleuses, représente seulement une partie du sixième paquet de sanctions économiques à l’encontre de la Russie en rétorsion pour son agression contre l’Ukraine.

Dans l’immédiat, ce sont “plus de deux tiers des importations de pétrole de la Russie” qui sont concernées, “coupant une énorme source de financement pour sa machine de guerre”, s’est félicité sur Twitter le président du Conseil européen Charles Michel. Si les chiffres sont impressionnants, la réalité est un peu plus nuancée : le boycott convenu concerne le pétrole russe transporté par voie maritime – les fameux deux tiers mentionnés par Charles Michel – tandis que celui importé par pipeline ne fait pour l’heure pas l’objet de sanctions, afin de couvrir la demande de pays enclavés comme la Hongrie, la République Tchèque ou la Slovaquie.


Le meilleur du journalisme européen dans votre boîte mail chaque jeudi


Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet