Bruxelles assouplit le régime de visas pour les Turcs

Publié le 5 décembre 2013 à 12:48

L’Union européenne et la Turquie ont convenu de signer un accord en vue de supprimer les visas pour les ressortissants turcs d’ici trois ans. En échange, Ankara a accepté d’accueillir les immigrants clandestins arrivés dans l’UE via la Turquie. L’accord, “intervenu au terme de deux ans de négociations difficiles”, prévoit que les autorités turques puissent “suspendre la réadmission des migrants illégaux si l’UE n’applique pas le processus de libéralisation” des visas, rapporte Hürriyet. Dans sa version en anglais, le journal ajoute que l’accord sera signé le 16 décembre à Ankara et qu’il

pourrait avoir une influence positive sur le processus d’adhésion de la Turquie.
Il constitue un pas en avant également selon la Süeddeutsche Zeitung, pour qui
pour de nombreux Turcs, la libre circulation est plus importante que l’adhésion à l’UE. Mais le prix que l’Europe paie pour cette liberté est elevé : Ankara aura pour mission de rendre le chemin vers l’Europe plus compliqué pour les réfugiés, car la Truquie est un pays de transit pour se rendre en Europe. […] Si les citoyens Turcs doivent avoir un visa aujourd’hui pour se rendre en Allemagne, en France ou en Italie, ce n’est pas pour former une caravane entre l’Anatolie orientale et Berlin, Paris ou Rome. […] Si les Turcs voyagent, ils le font en touristes, avec une carte de crédit et comme businessmen en classe affaires.

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet