Faute de position commune sur un soutien militaire aux rebelles syriens, les Vingt-Sept on de fait levé l'embargo sur l'exportation des armes à destination de la Syrie.
Une mesure contestée par certains pays, comme l'Allemagne et les Pays-Bas, car susceptible de tomber dans les mains de groupes jihadistes ou de provoquer une escalade militaire.
Quelques heures après en effet, Moscou annonçait qu'elle allait honorer un contrat de livraison de missiles sol-air au régime de Damas — un facteur de dissuasion contre une intervention militaire extérieure.

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet