“Chypre déchirée entre punir les épargnants ou faire faillite”

Publié le 18 mars 2013 à 10:26

Cover

Les ministres des Finances de la zone euro souhaitent que les épargnants chypriotes renoncent à une partie de leurs dépôts en contrepartie de l’aide de 10 milliards d’euros accordée à l’île. Mais le gouvernement cherche à assouplir le prélèvement pour les petits épargnants.
Après avoir rendu un rapport dimanche, le Parlement national pourrait voter ces mesures ce lundi 18 mars. Les banques sont fermées le lundi, et le gouvernement pourrait décider de fermer les banques jusqu’au mercredi 20 mars, pour éviter des retraits massifs.
Dimanche 17 mars, dans son discours à la nation, le président Nicos Anastasiades a déclaré que le choix porte entre

le scénario catastrophe d’une faillite désordonnée ou le scénario d’une gestion douloureuse mais contrôlée de la crise.

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet