“Gigantesque réseau de corruption”

Publié le 22 novembre 2013 à 12:12

Cover

Après trois ans d’enquête, les agents du Bureau central de lutte contre la corruption (CBA) ont mis en évidence un immense réseau de corruption et des caisses noires utilisées par des entreprises internationales de nouvelles technologies pour graisser la patte à des fonctionnaires polonais responsables de l’attribution des offres publiques dans ce domaine, révèle Rzeczpospolita.

Un ancien vice-ministre de l’Intérieur, identifié pour des raisons légales uniquement comme Witold D., a été accusé de corruption le 21 novembre après plusieurs arrestations de hauts responsables au début de la semaine.

Rzeczpospolita affirme que les fonctionnaires qui refusaient de participer à cette combine était rétrogradés puis congédiés. Selon une source policière anonyme

Le meilleur du journalisme européen dans votre boîte mail chaque jeudi

Il ne s’agit que d’un début. Le CBA prépare d’autres arrestations qui auront lieu dans les prochains mois. Ces actions auront un grand impact sur la classe politique et les entreprises de nouvelles technologies.

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet