“La direction des universités ne peut arrêter l’occupation”

Publié le 29 octobre 2013 à 10:45

Cover

Alors que l'université de Sofia est occupée depuis le 25 octobre, d'autres établissements à travers le pays se sont joints au mouvement protestataire, annonce Sega. Les universités de Véliko Tarnovo et de Plovdiv, de même que l'Académie d'art théâtral et cinématographique, la Nouvelle université bulgare, et l'Université technique de Sofia.
Ce mouvement de protestation, lancé par un groupe baptisé “Les étudiants qui se lèvent tôt”, demande la démission du gouvernement du Premier ministre Plamen Orecharski et vient se joindre aux manifestations qui se déroulent depuis le printemps. Tandis que l’action des étudiants est soutenue par plusieurs centaines d'enseignants, le Conseil des présidents des universités estime qu’elle met en danger l'année universitaire 2013-2014.

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet