Dessin de Glez, Le Journal du jeudi (Ouagadougou).

La France fustigée par la presse européenne

Partout en Europe, on suit de près les rapatriements en Roumanie et en Bulgarie des Roms depuis la France, avec un regard le plus souvent très critique.

Publié le 26 août 2010 à 13:00
Dessin de Glez, Le Journal du jeudi (Ouagadougou).

Côté roumain, Jurnalul national s’émeut que les pays d’Europe occidentale envoient "leurs Roms délinquants" vers la "poubelle de l’Europe", en rappelant que déjà, lors de la Seconde guerre mondiale, la Roumanie et la Bulgarie avaient accueilli les Roms victimes des déportations. Le quotidien qualifie par ailleurs le président français Nicolas Sarkozy de "brebis galeuse" de l’Europe, alors que selon son confrère Evenimentul Zilei, "les tziganes sont aujourd’hui les personnes les plus dangereuses sur terre", et demande des "politiques publiques qui sortent des clichés habituels", tout en rappelant que 681 Roms ont été rapatriés en Roumanie depuis le 28 juillet, et plus de 4 000 depuis le début de l'année.

Selon WAZ EUobserver, le site consacré aux relations entre l’UE et les pays d’Europe du sud-est, "les Roumains, ont accueilli la nouvelle du début des expulsions depuis la France avec une indifférence quasi totale, qui se transforme parfois en une franche hostilité envers le retour d’un groupe socialement marginalisé". "L’expulsion des Roms met la France dans le sillage populiste de l’Italie", affirme El País, car il met "l’Etat de droit au service des impératifs des leaders politiques et non pas de l’égalité et de la justice".

Côté Français, on n’est pas tendre non plus : Libération évoque une "France accusée" et affirme que "l’image dégradée de la France de Sarkozy n’est pas juste une image. C’est aussi une réalité telle qu’elle est rapportée jour après jour par la presse étrangère", dont le quotidien publie un florilège à cette occasion. Sans appel, Trouw estime que le renvoi des Roms "est tout à fait contraire au principe européen d'égalité", voilà pourquoi "la Commission européenne doit demander des comptes à la France". "Sarkozy se rend coupable de tromperie nationale", ajoute le quotidien néerlandais, alors que pour son confrère autrichien Die Presse, le sommet sur l’immigration que Paris a convoqué pour le 6 septembre prochain "n’est pas uniquement une claque à la figure pour les efforts faits par Bruxelles pour coordonner les politiques d’immigration au niveau européen". Il remet en question "un des principes de base de l’UE : le droit des citoyens européens de s’établir où ils l’entendent dans le territoire de l’Union. Les autres Etats membres devraient le rappeler à Paris, par exemple en boycottant le sommet".

Le Standard autrichien fustige quant à lui l’hypocrisie des médias et des gouvernements qui critiquent aujourd’hui Paris, en rappelant que le fait que "la France et d'autres pays européens renvoient des Roms depuis des années est documenté par les publications du centre européen pour les droits des Roms." En fait, résume l’hebdomadaire allemand Freitag, "toute l'action de Sarkozy n'est qu'un bluff politique", par lequel il cherche à "augmenter ses chances d'être réélu en 2012". "Un coup médiatique à effet boomerang", conclut le Spiegel, car même la presse conservatrice dénonce une "manœuvre tactique".

Le meilleur du journalisme européen dans votre boîte mail chaque jeudi
Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’abonnement et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet