“La N-VA transforme la Belgique en une maison mortuaire”

Publié le 31 octobre 2013 à 09:57

Cover

"Il ne restera quasiment plus rien de la Belgique", met en garde De Standaard au lendemain de la présentation le 30 octobre du projet de nouvelle "confédération Belgique" imaginée par Bart De Wever, dirigeant du parti nationaliste N-VA (Alliance néo-Flamande).
Selon ce texte, la Flandre et de la Wallonie deviendraient des Etats fédérés qui détiendraient "la plupart des pouvoirs", explique le quotidien qui note qu" "il ne serait plus question d’un gouvernement belge à part entière".
Le poste de Premier ministre serait supprimé. L’exécutif ne serait constitué que de six ministres, dont un le présiderait, et ne s’occuperait que "de la défense, de la politique d’asile et de l’attribution de la nationalité belge. [...] Ses seuls revenus seraient issus de la TVA et des accises [impôt indirect sur la quantité de certains produits de consommation]".
Bruxelles bénéficierait d’un statut régional spécial et ses habitants devraient choisir entre les systèmes sociaux et fiscaux flamand ou wallon. De Standaard estime que :

l’argument le plus fort pour une réforme radicale de Bruxelles est qu’aujourd’hui, [la gestion de la capitale] fonctionne extrêmement mal. Le pouvoir est éparpillé, le chômage est élevé, la pauvreté est structurelle. Les faits sont incontestables. Mais ce n’est pas pour autant qu’une gestion bi-communautaire sera la solution miracle.

NEWSLETTER EN FRANÇAIS

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet