La règle d’or n’a plus la cote

Publié le 13 janvier 2012 à 13:13

"'La règle d'or' n'est plus obligatoire dans les constitutions nationales", écritPúblico. Selon le quotidien portugais, l'inscription dans les constitutions des Etats membres de l'UE du principe d'équilibre budgétaire est sur le point d'être abandonné, "bien que l'Allemagne ne soit pas encore tout à fait convaincue".

Contrairement aux intentions allemandes, de nombreux pays comme l'Irlande, le Danemark ou la France, ont évoqué des difficultés politiques et juridiques pour modifier leurs constitutions, ce qui, à leur sens, pourraient empêcher la signature du nouveau pacte européen de stabilité.

Selon la nouvelle mouture du traité, qui a été discutée par des représentants des Etats à Bruxelles le 12 janvier, chaque pays pourrait décider de la façon dont il procédera.

De nouvelles lois seront appliquées au 1er janvier 2013, écrit Público. Les Etats membres de la zone euro ne seront plus seulement tenus d'avoir résolu leurs actuels déficits budgétaires mais devront également garantir l'équilibre sur le long terme.

Nous sommes "plus proches d'un consensus européen", écritle journal dans son éditorial, le nouveau traité devant être adopté avant la fin du mois de janvier par tous les membres de l'UE, excepté le Royaume-Uni :

Les choses ne se feront pas exactement comme l'entendait l'Allemagne. Une concession a été faite pour maintenir l'objectif principal, qui est de faire signer le plus vite possible le nouvel accord sur les budgets nationaux. Le plan allemand pour combattre la crise de l'euro nécessite une action rapide et les nouvelles lois seront introduites dans la législation des Etats membres.

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet