“L’Allemagne ne veut pas dominer l’Europe”

Publié le 5 septembre 2013 à 09:10

Cover

En visite à Oradour-sur-Glane, un village français détruit par les SS en 1944, le 4 septembre, le président allemand Joachim Gauck a assuré que "l’Allemagne est aujourd’hui un bon pays" et "qu’elle souhaite construire l’Europe mais ne pas la dominer".
Le président a souligné que "les Allemands se sont donné du mal pour assumer leur passé après l’avoir refoulé", note la Süddeutsche Zeitung. Cela fait partie des "grandes expériences" de la RFA d’après guerre et c’est un des "moteurs pour son évolution".
Pour le quotidien,

Joachim Gauck a fait deux discours impressionnants.[...] Une partie consacrée au passé et à la culpabilité, l’autre à l’avenir. Les deux parties s’adressent aussi bien aux Allemands qu’aux Français. Son message : "Soyez reconnaissants que l’Europe existe parce qu’elle est la meilleure chose qui pouvait naître de la tragédie de cette guerre mondiale et avec tout ce passé, n’oubliez pas notre avenir."

Le meilleur du journalisme européen dans votre boîte mail, chaque jeudi

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet