Le français rend intelligent !

Verbes irréguliers, accords improbables, genres arbitraires, tous les grammairiens le disent : le français est une langue difficile. Et si cette complexité expliquait les performances des mathématiciens francophones ?

Publié le 27 mai 2009 à 09:24
 | Montage : Nidia Sánchez - Presseurop

Le français est une langue « épouvantablement difficile, compliquée, pleine de nœuds« , reconnaît l’écrivain Claude Duneton dans sa chronique du Figaro Littéraire. Regardez tous « ses verbes irréguliers, ses participes inaccordables, ses adjectifs incontrôlés, ses pluriels singuliers, ses temps désuets« . Sans parler des genres, totalement arbitraires. Pourquoi la table et le bureau, la rose et le lys ? Même les grammairiens se plaignent de la difficulté du français. S’amusant à prendre le contrepied de ce constat largement partagé, Claude Duneton fait une « supposition parfaitement gratuite » : « et si cette subtilité, justement, ce côté dentelle, faisait une des forces secrètes du français ? (…) Si cette langue favorisait le développement de l’esprit mathématique ? » Cela permettrait d’expliquer un grand mystère: le fait que « les mathématiciens français, francophones, sont à la pointe de la recherche, mondialement ».

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet