“Nulle part ailleurs les étrangers travaillent si peu”

Publié le 29 octobre 2013 à 10:12

Cover

A peine deux tiers (62%) des immigrés non-européens vivant en Belgique avaient un emploi en 2012, note De Standaard, citant des chiffres d’Eurostat analysés pour le quotidien.
Cette proportion nettement inférieure à celle de la moyenne européenne (73%) s’explique notamment par le déclin de l’industrie du pays et par les exigences linguistiques des employeurs belges. Mais les immigrés souffrent aussi d’une "discrimination persistante", estime un expert cité par le journal :

Les employeurs ont un préjugé selon lequel les personnes issues de l’immigration sont de moins bons employés. Par conséquent, elles atterrissent dans des postes que les personnes non-immigrées ne veulent pas, comme l’intérim ou des métiers d’entretien. Dans les pays où il y a plus de ‘mauvais’ postes de ce type, les personnes immigrées ont un taux d’activité plus élevé.

NEWSLETTER EN FRANÇAIS

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet