Personne ne veut les ordures de Naples

Publié le 21 octobre 2010 à 11:17

Cover

« Nuit d’affrontements à Terzigno », titre le Corriere della Sera, après que la police a dispersé par la force les habitants du village de Terzigno, au pied du Vésuve, qui s’opposaient à l’ouverture d’une décharge dans leur commune. Celle-ci est censée accueillir les ordures qui encombrent depuis plusieurs jours les rues de Naples, faisant craindre une réédition de la crise qui avait frappé la ville il y a deux ans. Les habitants de Terzigno appréhendent les conséquences pour l’environnment de la nouvelle décharge, notamment après les actes de vandalisme qui ont frappé celle voisine de Boscoreale le 20 octobre. Dans la région de Naples, rappelle le Corriere, l’élimination des déchets est contrôlé en grande partie par la criminalité organisée, qui utilise des décharges illégales et instrumentalise les protestations pour ses intérêts propres.

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet