La Cour constitutionnelle (CCR), présidée par Augustin Zegrean (dans le dessin), a décidé le 21 août que le référendum du 29 juillet — par lequel il était demandé de confirmer la destitution du président Traian Băsescu — n’est pas valide, le nombre requis de votants (la moitié plus un des ayant droit) n’ayant pas été atteint. Băsescu devrait reprendre ses fonctions le 24 août. Contestée par une partie de la presse et de l’opinion publique, qui y voit un signe de la corruption du système politico-judiciaire, la décision de la CCR met provisoirement un terme à l’affrontement entre le conservateur Băsescu et le Premier ministre de gauche Victor Ponta, qui a profondément divisé la société roumaine.

Catégories

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !