Journalistes enlevés en Syrie

“Un SMS est la dernière trace”

Publié le 27 novembre 2013 à 09:49

Cover

Deux journalistes suédois — le reporter basé à Paris Magnus Falkehed et le photographe indépendant Niclas Hammarström — “ont été enlevés par des inconnus alors qu’ils quittaient une zone de guerre”, le 23 novembre, sur la route entre la ville de Yabroud, en Syrie, et la frontière libanaise, rapporte Dagens Nyheter.
“Leur dernière trace est un SMS envoyé d’une localité inconnue, mais dans lequel ils disaient que tout allait bien”, le 22, écrit le quotidien. Falkehed et Hammarström “étaient entrés en Syrie le 18 par le Liban”, précise Dagens Nyheter,

Ils devaient réaliser des portraits des médecins qui y travaillent dans des conditions très difficiles. […] Les experts de la police nationale de Stockholm sont à présent engagés dans la recherche des deux journalistes.

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet