Cover

Le 25 juin, le président Miloš Zeman a nommé son conseiller Jiří Rusnok au poste de Premier ministre. Il sera chargé de former un gouvernement intérimaire d’”experts”. L’ancien ministre socialiste des Finances remplace Petr Nečas, qui a démissionné le 17 juin suite à un scandale de corruption.
La décision de Zeman va à l’encontre de ce qui était souhaité par quasiment l'ensemble des partis représentés au Parlement. La coalition de droite actuellement au pouvoir souhaite imposer sa propre candidate, Miroslava Němcová, tandis que l’opposition sociale-démocrate appelle à des élections anticipées.
Miloš Zeman a commencé à transformer la démocratie parlementaire, garantie par la constitution, en un système présidentiel”, note Lidové Noviny, qui poursuit :

Jusqu’à présent, tous les présidents ont opté pour un Premier ministre capable de former une majorité au parlement. [...] Le président a complètement rompu les conventions constitutionnelles existantes.

Le meilleur du journalisme européen dans votre boîte mail, chaque jeudi

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet