Il primo ministro Lucas Papademos ha ottenuto una proroga

Il naufragio è stato evitato

Convincendo tra l'85 e il 95 per cento dei creditori privati a cedere una parte del debito, il governo greco ha finalmente fatto ciò che ci si attendeva. Ora è il momento di dare un senso ai sacrifici della popolazione.

Pubblicato il 9 Marzo 2012 alle 15:54
Il primo ministro Lucas Papademos ha ottenuto una proroga

La procedura di scambio delle obbligazioni dei creditori privati della Grecia è terminata [questi ultimi hanno accettato di cedere i loro titoli e di acquistarne di nuovi al 50 per cento del valore]. L'operazione è dunque riuscita. Il successo della più grande riduzione del debito nella storia ha smentito tutti coloro che consideravano l'obiettivo difficile se non impossibile da raggiungere.

Maintenant, il ne reste qu'une étape pour achever d’appliquer l'accord du 26 octobre dernier et avoir l'assurance des conditions nous permettant d'avoir plus de chances de sortir de la crise. Cet aboutissement signifie beaucoup de choses. Mais par-dessus tout, c'est la confirmation que notre pays commence à regagner sa crédibilité perdue. Sur cette lancée, nous devons passer à la prochaine phase de nos efforts, pour prouver que nous sommes bien décidés à ne pas rater la dernière chance qui nous a été donnée.

Chances de réussite

Si les expériences positives et négatives de ce que nous avons vécu ces deux dernières années sont bien valorisées, les chances de réussites seront d'autant plus grandes. Il faudra à tout prix éviter les décalages et les retards qui ont marqué la manière dont nous avons tenu nos engagements jusqu'à présent, et assurer la gouvernance du pays par Lucas Papademos. Dans son action, le prochain gouvernement, quel qu'il soit [des élections pourraient avoir lieu en avril], devra prendre modèle sur ce qui s’est fait ces trois derniers mois.

C'est la première fois peut-être que notre gouvernement a réussi à accomplir pleinement la tâche qui lui a été confiée. Et c'était loin d'être simple. Maintenant, les gouvernements vont devoir prouver que les sacrifices que le peuple grec a fait depuis deux ans, et tous ceux qu'il sera amené à faire, n'ont pas étés et ne seront pas vains. Et prouver que l'aide qui nous sera attribuée, et la confiance que nous accordent nos partenaires et nos créanciers sont pleinement justifiées.

Abbònati alla newsletter di Voxeurop in italiano

Calendrier

Bruxelles craint des élections

L’accord avec les créanciers est un pas de plus vers la sortie de crise, mais un risque politique plane sur la Grèce, considère La Tribune. Le quotidien économique note que l’UE souhaiterait que les élections législatives anticipées prévues en avril prochain soient reportées.

Les trois partis à la gauche du PASOK social-démocrate totaliseraient en effet 39% des intentions de vote. [...] Avec une extrême gauche si forte, le risque d’une remise en cause du plan de route est élevé.

L’UE préfèrerait le respect du calendrier électoral initial qui prévoit des élections en 2015, date à laquelle le pays pourrait s’être stabilisé. La Tribune conclut en soulignant “le risque d’une explosion sociale incontrôlée qui n’est pas moins grand que celui de la faillite désordonnée.

Ti è piaciuto questo articolo? Ci fa piacere! È in libero accesso perché per noi il diritto a un’informazione libera e indipendente è essenziale per la democrazia. Ma questo diritto non è garantito per sempre e l’indipendenza ha un costo. Abbiamo bisogno del tuo sostegno per continuare a pubblicare degli articoli in diverse lingue e in totale indipendenza per tutti gli europei. Scopri le nostre offerte di membership e i loro vantaggi esclusivi, ed entra a far parte sin da ora della community di Voxeurop!

Sei un mezzo d'informazione, un'impresa o un'organizzazione? Scopri le nostre offerte di servizi editoriali su misura e di traduzione multilingue.

Sostieni il giornalismo europeo indipendente

La democrazia europea ha bisogno di mezzi d'informazione indipendenti. Voxeurop ha bisogno di te. Unisciti alla nostra comunità!

Sullo stesso argomento