Dessin de presse Arrestation d’Alexeï Navalny

Bienvenue au pays, Alexeï

Publié le 19 janvier 2021 à 09:26

"Pour Alexeï Navalny

Les roses sont rouges/Les violettes sont bleues/ J’ai là cinq doigts/L'tien, c’ui du milieu"

Dès sa descente d’avion qui le conduisait de Berlin à Moscou, le 17 janvier, l’opposant russe Alexeï Navalny a été arrêté et emmené dans un commissariat de police en banlieue de la capitale russe, transformé en tribunal. Il y a été ordonné le 18 janvier sa détention jusqu’au 15 février. Il est accusé de ne pas avoir respecté les mesures de contrôle judiciaire en se rendant à l’étranger. 

Navalny était en convalescence depuis cinq mois dans la capitale allemande, suite à son empoisonnement en août dernier dans le vol qui le ramenait à Moscou au terme d’une tournée électorale en Sibérie. Des laboratoires en France, Suède et Allemagne ont confirmé qu’il a été empoisonné au Novitchok, un neurotoxique militaire russe. Moscou, qui dément toute tentative d’empoisonnement, n’a pas ouvert d’enquête criminelle. 

Le militant anticorruption, devenu pour Amnesty international un “prisonnier de conscience”; a appelé ses partisans à manifester en son soutien.


Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet