Le secret des 3% enfin dévoilé

Publié le 28 septembre 2012 à 10:51

Cover

A l’heure où les pays de la zone euro présentent des budgets de rigueur pour limiter le déficit public à 3% du PIB comme exigé par la monnaie unique, Aujourd’hui en France révèle “*l’incroyable histoire de la naissance* de ce seuil. Le quotidien a retrouvé “l’homme qui, à la demande de [l’ancien président] François Mitterrand, a inventé à la va-vite ce chiffre emblématique.

Guy Abeille, 62 ans, ancien haut fonctionnaire de la direction du Budget, “est l’inventeur d’un concept martelé par tous les gouvernements de droite comme de gauche depuis trois décennies : le déficit public ne doit pas dépasser les 3% de la richesse nationale”. Il raconte :

On a imaginé ce chiffre de 3% en moins d’une heure, il est né sur un coin de table, sans aucune réflexion théorique. Mitterrand avait besoin d’une règle facile qui puisse être opposé aux ministres qui défilaient dans son bureau pour lui demander de l’argent. [...] On avait besoin de quelque chose de simple. 3% ? C’est un bon chiffre, un chiffre qui a traversé les époques, cela faisait penser à la Trinité.

Le quotidien souligne le caractère insolite de cette anecdote : “L’ironie de l’histoire, c’est que les technocrates de Bruxelles se sont inspirés de ces fameux 3% pour bâtir une autre règle [dictée par le nouveau traité budgétaire européen]*, t*out aussi faussement cartésienne, obligeant à limiter le déficit structurel des Etats à 0,5%. Pourquoi pas 1% ou 2% ? Nul ne le sait vraiment.

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet