Après les Panama Papers en 2016 et les Paradise Papers en 2017, L’International Consortium of Investigative Journalists (ICIJ) a publié le 3 octobre ses Pandora Papers. Dedans, plus de 11,9 millions de documents révèlent les malversations financières de dizaines de milliers de bénéficiaires de sociétés écran offshore. Les archives remontent 50 ans en arrière, même si la plupart des sociétés écran concernées ont été créées entre 1996 et 2020. 

Dans cette fuite de documents confidentiels – la plus grande de l’histoire – on retrouve entre autres 300 responsables publics, 35 chefs d’Etat et 130 milliardaires issus de plus de 90 pays. Parmi eux, le roi de Jordanie Abdallah II, le Premier ministre tchèque Andrej Babiš ou même l’ancien directeur général du Fonds monétaire international (FMI) Dominique Strauss-Kahn.

S’il n’est pas mentionné directement dans les Pandora Papers, Vladimir Poutine fait aussi partie des personnalités soupçonnées d’évasion fiscale : de nombreuses transactions financières dans son entourage proche laissent entendre que le président russe aurait à son service de nombreux “hommes de paille” qui détiendraient des actifs pour lui. Vladimir Poutine, dont la fortune totale est estimée par certains à plusieurs dizaines – voire centaines – de milliards de dollars, a rejeté ces accusations.

Dans une étude publiée en 2020, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) estimait à 11 300 milliards de euros la somme détenue dans des sociétés offshore.

Le meilleur du journalisme européen dans votre boîte mail chaque jeudi


Catégories

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet