De Volkskrant, 17.09.2009

Trafigura, pollueur en connaissance de cause

Publié le 17 septembre 2009 à 13:58
De Volkskrant, 17.09.2009

Cover

"Les dirigeants de Trafigura, un négociant de produits pétroliers basé à Amsterdam, savaient que les déchets déversés en Côte d’Ivoire en 2006 étaient toxiques et ne pouvaient pas être exportés", révèle De Volkskrant, qui dispose d’e-mails internes et de documents confidentiels. Un bateau affrété par la société, le Probo Koala, avait déversé des boues toxiques dans une décharge à ciel ouvert d’Abidjan, causant la mort de 17 personnes et l’intoxication de plusieurs milliers d’autres. "Le directeur et co-fondateur de Trafigura, Claude Dauphin, est personnellement impliqué dans l’élaboration d’un scénario pour se défaire des déchets", explique le quotidien néerlandais. Dans l’affaire judiciaire toujours en cours, on a cessé les poursuites engagées contre le directeur. Trafigura serait sur le point de conclure un accord financier avec environ 30 000 victimes pour un montant de plus de 100 millions d’euros. "Avec cet arrangement, il semble qu’il ne sera plus question de poursuites judiciaires contre Trafigura", regrette De Volkskrant.

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet