Cover

Une semaine après qu'un groupe djihadiste a tué dix membres de son équipe, y compris cinq dessinateurs, et sept autres personnes, l'hebdomadaire satirique est à nouveau en kiosque. En Une, le Prophète Mahomet, tenant une pancarte de solidarité "Je suis Charlie". Les survivants de l'équipe de Charlie Hebdo sont hébergés par le quotidien Libération et utilisent du matériel prêté par le groupe Le Monde. Le numéro de ce mercredi a été tiré à cinq millions d'exemplaires pour répondre à la demande dans le monde entier, au lieu des 60 000 habituelles. Il a également été traduit en cinq langues.

Dans un éditorial, l'hebdomadaire remercie les millions de personnes qui se sont déclarées "Charlie" ces derniers jours, ajoutant qu'il rejette les accusations selon lesquelles, en provoquant les musulmans, il se serait en quelque sorte attiré des ennuis. Et d'ajouter que

Depuis une semaine, Charlie, journal athée, a accompli plus de miracles que tous les saints et les prophètes réunis. Celui dont nous sommes le plus fiers, c'est que vous avez entre les mains le journal que nous avons toujours fait, en compagnie de ceux qui l'ont toujours fait.

Par ailleurs, Al-Qaïda au Yémen a revendiqué ce mercredi les attaques de la semaine dernière.